Hammer Films Vampires

Cycle sur les films de vampire de la Hammer Films

Les cicatrices de Dracula

Réalisé par Roy Ward Baker (1970). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Cette affichette non signée est tout aussi originale par sa composition que par ses couleurs et le style de son dessin.

En effet, quand on regarde attentivement sa composition, on remarque l’agencement très précis de tous ses éléments qui concourent à occuper une place maximale, sans aller jusqu’à la surcharge.

Le visage de Dracula au premier plan à droite, est étonnamment peint avec un jaune vif. Les contours de ce dessin sont en noir et permettent aux vaisseaux sanguins des yeux et aux gouttes de sang autour de la bouche du prince des ténèbres, de ressortir crûment par  contraste de couleurs.

Un poignard occupe la diagonale libre à gauche et se place en avant-plan par rapport aux trois autres personnages. Les deux premiers sont un couple dont l’intimité de leur lit est menacée par cette place centrale trop exposée et … par l’appétence manifestement assouvie de la demoiselle pour les morsures profondes dans le cou à l’aide de ses canines très professionnelles 😉

En arrière plan enfin, une jeune femme est en train de subir les assauts gloutons de chauves-souris, mâles évidemment 😉 , qui partagent les goûts de la délicieuse créature à l’appétit féroce du second plan. Les petites quenottes de ces chiroptères se repaissent des protubérances mammaires bien rebondies de la dite personne du fond, aussi affreusement effrayée que délicatement dévêtue.

Il est à noter l’hétérogénéité des polices des caractères utilisées qui se limitent pourtant à trois informations uniquement :

  • le titre du film en rouge sang, cerclé de jaune
  • la mention pédagogique « il revient » écrite en blanc pour bien préciser que Dracula est de retour et que ça va faire mal aux globules 😉
  • le nom mythique de l’acteur emblématique du rôle, Christopher Lee, peint en blanc sur une planche en bois 🙂 qui n’a hélas pas pu sauver cet épisode, reconnu plus faible, dans la série des Dracula de la Hammer

On pourra quand même citer les autres acteurs et actrices qui ont servi cet opus du Prince de la Nuit : Dennis Waterman, Jenny Hanley, Michael Gwynn, Christopher Matthews et Michael Ripper.

Dracula, prince des ténèbres

Réalisé par Terence Fisher (1966). Toutes les informations sur ce film sur imdb

L’affichette non signée de ce classique de la série Dracula Hammer reprend la scène d’exécution de la vampire par les moines du grand format d’affiche.

En arrière plan, le duo des héros se détache sur un ciel chaotique multicolore quasi psychédélique autour d’un arbre torturé.

Au premier plan, Dracula en cape noire, tend la main de façon menaçante vers le spectateur. Son visage est déformé par la mimique aux canines saillantes et aux yeux incisifs.

Le titre en rose pourpre vif, est mis en valeur par le fond obscur de la cape, qui voit ces contours accentués par la lumière jaune du ciel à droite et la même couleur rose que le titre à gauche.

Le casting comptant Christopher Lee, Barbara Shelley et Andrew Keir est listé avec une police blanche plus sobre, toujours avec comme fond la cape noire.

Dracula 72

Réalisé par Alan Gibson (1972). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Le dernier Dracula de la Hammer avec le duo mythique de la célèbre firme anglaise, Christopher Lee et Peter Cushing, se met à l’heure des seventies et donne des visuels d’affiches très ancrés dans cette époque, comme pour ce visuel italien. Dessinée par Casaro, l’affiche se compose d’une photo de groupe de rock hippie et d’un dessin très coloré avec le visage assoiffé de sang du célèbre prince des ténèbres.

L’ambiance de la composition et les couleurs vives traduisent les thèmes traditionnels du film de vampire. Du sang bien sûr, l’érotisme des corps féminins dénudés et des canines affûtées du vampire prêt à déchaîner toute sa violence sur une honnête victime passant par là.

Les autres acteurs et surtout actrices du film : Caroline Munro, Stephanie Beacham, Michael Kitchen et Christopher Neame ont intérêt à rester sur leurs gardes !

Dracula est de retour … en 1972 😉

Le cauchemar de Dracula

Réalisé par Terence Fisher (1958). Toutes les informations sur ce film sur imdb

La 600ème affiche mérite une oeuvre d’art exceptionnelle et c’est publication faite, avec celle qui est appelée très respectueusement : Le Cauchemar.

La renommée de ce visuel dépasse les frontières de la France et ce titre est bien plus envié, rêvé et fantasmé que collectionné réellement tant il est difficile à se le procurer. Cette représentation du prince des ténèbres est si emblématique d’une vision collective,  qu’elle a servi de couverture à de nombreux livres dont l’excellent livre Dans les griffes de la Hammer ou bien à l’affiche de la  rétrospective des films de la firme anglaise au musée d’Orsay en 2011.

A partir de cette aura dégagée par cette icône des collectionneurs d’affiches de cinéma fantastique à travers le monde, comment puis-je construire cette article ?

La réponse la plus évidente et aussi la plus simple, est de vous inviter à vous laisser séduire naturellement par son charme enivrant.

Bien sûr je pourrais décrire avec quelle génie Guy Gérard Noël signe son plus beau dessin et réalise une composition parfaite en tous points.

Je ne manquerai pas non plus d’étudier le choix et l’harmonie des couleurs mises au service des émotions suscitées par cette porte ouverte sur l’univers irrésistible du célèbre Comte.

Il y aurait aussi tant à dire sur les prouesses visuelles ainsi que sur les symboles du cinéma fantastique tous réunis en une seule oeuvre jusqu’à l’évocation quasi mystique des forces fondatrices du genre.

Mais la plus grande révérence que je puis exécuter face à l’immense beauté de ce chef d’oeuvre, est tout simplement d’effacer les mots et de laisser votre regard croiser celui de Dracula en personne, avant d’oser franchir le seuil de votre imaginaire, à jamais marqué par cette scène d’anthologie.

En bas de ce monument, Christopher Lee, Peter Cushing, Michael Gough, Melissa Stribling et Miles Malleson gravent dans le marbre leur nom au générique de nos rêves et cauchemars fantastiques les plus ardents et effrayants.

Les maîtresses de Dracula

Réalisé par Terence Fisher (1960). Toutes les informations sur ce film sur imdb

L’affiche des Maîtresses de Dracula est signée, comme l’affichette, par Koutachy mais le dessin est très différent.

Les maîtresses sont représentées autour du vampire en cape noir, au centre de la scène. Les chauves-souris sont aussi présentes dans le ciel psychédélique, dont les volutes ressemblent au tracé du chemin vers le château.

La grande originalité de cette affiche réside dans le style unique de son dessin et dans la palette étendue des couleurs. Les visages et le titre dans une police originale, installent une ambiance mystérieuse qui invite le spectateur à passer le seuil de l’histoire entre les deux piliers noirs qui encadre la composition globale.

Terence Fisher met en scène et dirige un casting 4 étoiles composé de :

  • Peter Cushing
  • David Peel
  • Yvonne Monlaur
  • Maritita Hunt
  • Miles Malleson
  • Michael Ripper
  • Freda Jackson

Les maîtresses de Dracula

Réalisé par Terence Fisher (1960). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Cette affichette signée par Koutachy, se pare des symboles du film de vampire :

  • les chauves-souris qui tournoient dans le ciel de façon menaçante
  • la victime féminine l’air apeurée qui regarde fixement avec effroi son bourreau
  • des mains disproportionnées aux ongles crochus qui tiennent en tenaille la blanche ingénue
  • les visages des trois créatures de la nuit aux canines longues et aiguisées

Ainsi la composition de tous ces éléments donne le sujet du film et la couleur dominante verte apporte l’ambiance froide et angoissante propice à ce film de genre. On peut d’ailleurs remarquer l’utilisation d’un vert très proche de celui de l’affichette du Baiser du vampire.

Ce film conte bien l’histoire des maîtresses d’un comte vampire mais contrairement à ce qu’annonce le titre, il ne s’agit pas du personnage à proprement parler de Dracula mais du Baron Meinster joué par David Peel. Van Helsing est joué une fois de plus par le mythique Peter Cushing.

Yvonne Monlaur, Maritita Hunt, Miles Malleson, Michael Ripper et Freda Jackson donnent vie aux personnages secondaires de ce film d’horreur bien ficelé.

Le baiser du vampire

Réalisé par Don Sharp (1963). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Pour l’affichette, Guy Gérard Noël reprend les éléments principaux de l’affiche dans une ambiance proche, mais avec une couleur dominante différente.

La lune en arrière plan, illumine le château gothique aux tour élancées. Dans le ciel les traits du même visage de vampire que pour l’affiche, apparaît en surimpression, avec la même expression menaçante.

Plusieurs chauves-souris volent dans les airs pour rattraper le couple au premier plan entouré d’arbres décharnés. Cette fois-ci, la fille n’est pas blonde mais brune et elle ressemble plus à une vampire prédatrice qu’à une victime en fuite 😉

Les couleurs noires et blanches utilisées dans cette affichette servent pour les traits du dessin mais le bleu qui dominait dans l’affiche est remplacé par un vert inquiétant donnant une ambiance angoissante à souhait.

La typographie du titre endosse un rouge sanguin qui tranche avec le vert de la police des acteurs du casting : Clifford Evans, Noel Willman, Edward De Souza, Jennifer Daniel et Barry Warren.

Le baiser du vampire

Réalisé par Don Sharp (1963). Toutes les informations sur ce film sur imdb

L’affichette belge non signée de ce film met l’accent sur les chiroptères du film. En effet la scène finale du film avec l’invasion des chauves-souris, sert de matrice à la composition globale.

Le vol des vampires démarre du château gothique dans le fond et s’abat sur les quatre personnages au premier plan.

Le style du dessin très soigné ainsi que les nombreuses couleurs vives irréelles, donnent une très belle illustration qui rend compte de l’ambiance fantastique de ce film d’épouvante avec :

  • Clifford Evans
  • Noel Willman
  • Edward De Souza
  • Jennifer Daniel
  • Barry Warren

Le baiser du vampire

Réalisé par Don Sharp (1963). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Cette année le cadeau au pied du sapin est ce baiser particulier pour ceux qui n’aime spécialement pas l’ail 😉

Cette affiche signée par Guy Gérard Noël, fort à propos aujourd’hui, est composée de 5 plans.

Au premier plan, un couple court vers le spectateur pour s’enfuir d’un château, à travers une forêt aux arbres décharnés. Cette forteresse de style gothique, s’élance grâce à de hautes tours vers le ciel où un visage effrayant aux canines proéminentes, apparaît sur les nuages de couleur bleus nuit.

La lune illumine la scène d’une lueur blanche blafarde à travers une percée dans le ciel couvert. Cette luminosité astrale met en valeur la robe blanche de la demoiselle dont les volutes flottent parmi les couleurs dominantes noires et bleues. Le titre framboise à la typographie bois, tranche avec l’ambiance glacée donnée par le froid des tons de bleu.

Le casting en bleu, au delà du saignant 😉 , est composé de :

  • Clifford Evans
  • Noel Willman
  • Edward De Souza
  • Jennifer Daniel
  • Barry Warren

j1585

La légende des 7 vampires d’or

Réalisé par Roy Ward Baker (1974). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Affiche très originale et exotique pour ce film de genre Hammer mais avec un vampire karatéka : tout un programme. Très beau dessin non signé pour cette affiche pour ce film avec l’immense Peter Cushing, Julie Ege, David Chiang, Robin Stewart et Szu Shih.

Dracula ’73

Réalisé par Alan Gibson (1972). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Superbe affiche de Michel Landi avec une composition extraordinaire au visage céleste de Dracula flamboyant de sang dans la ciel sombre enviant une délicieuse créature allongée lascivement sur le titre très seventies 🙂

Peut-être une des plus belle affiche de Michel Landi et entrant en résonance avec l’époque du film avec cette typologie très WonderWoman, la voiture en bas à droite et la libération sexuelle avec les filles nues convoitées par un Dracula qui doit s’adapter à cette nouvelle époque 😉 Un must d’affiche 🙂

Un film avec le duo mythique de la Hammer : Christopher Lee et Peter Cushing, ainsi que Caroline Munro, Stephanie Beacham, Michael Kitchen et Christopher Neame.

Les sévices de Dracula

Réalisé par John Hough (1971). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Affiche très originale de Bacha mélange d’un très beau dessin des sœurs jumelles opposées par la colombe ou le serpent et tiraillées par la mort représentée en photo en bas par une tête d’homme qui n’a pas bonne mine 😉 La petite histoire pour ce film est qu’en fait il s’appelle en VO « Twins of Evil » ce qui n’a rien à voir avec le titre français mais il a été souhaité de reprendre Dracula au générique (qui attire bien les foules depuis les autres classiques Hammer).

Le casting est honoré de la présence du grand Peter Cushing et des très belles héroïnes sœurs jumelles dans la réalité Mary et Madeleine Collinson, ainsi que Dennis Price.