Vampires

Cycle de films de vampires autres que de la Hammer Films

Dracula

Réalisé par Francis Ford Coppola (1992). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Pour une des adaptations les plus fidèles du roman de Bram Stoker, l’affiche de Dracula est un montage photo non signé qui donne la part belle au monde minéral,  inspirant de nature l’immobilisme, le froid et la mort.

En effet, sur un fond de pierre, une statue de tête de monstre à la gueule ouverte pleine de dents acérées, regarde méchamment en direction du visiteur. De chaque côté, deux têtes de loups sont sculptées de profil et donnent le ton médiéval du film.

Le titre est fait d’une écriture ancienne, exécutée à la plume avec une encre de sang rouge vif dont l’extrémité des traits se terminent par des gouttelettes très évocatrices. Le sous-titre est placé en haut, dans une typographie d’imprimerie de la même couleur que le titre et souligne l’ambiance romantique de l’époque victorienne de ce film brillant avec :

  • Gary Oldman
  • Winona Ryder
  • Anthony Hopkins
  • Keanu Reeves
  • Tom Waits

La fille de Dracula

Réalisé par Jesús Franco (1972). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Cette affichette non signée est un montage photo noir et blanc, qui met en scène une jeune femme effrayée par une menace tapie derrière la caméra, à la place du spectateur.

La mise au point est faite sur le visage de l’actrice et le reste de l’image, dont son cou, est plus flou. La couleur rouge apporte une dynamique à la composition en donnant du relief à cette photo. Le rouge sang est présent deux fois :

  • la première fois, en bandeau de fond du titre en bas
  • la seconde fois, par le sang s’échappant du cou de la protagoniste

Pour cette production modeste, la présence du nom Dracula représente un gage de célébrité et attire le spectateur autour d’un thème classique du genre. Cela suffira-t-il au public pour se précipiter avidement dans les salles pour suivre cette histoire interprétée par Howard Vernon, Britt Nichols, Anne Libert et Albert Dalbes ?

Le bal des vampires

Réalisé par Roman Polanski (1967). Toutes les informations sur ce film sur imdb

L’affiche italienne grand format de ce film, part du dessin et de la composition classique de Frank Frazetta mais prend quelques libertés par rapport au modèle original.

En effet le dessin de la poursuite finale en cercueil, est beaucoup moins précis et comporte énormément de différences, tant au niveau des traits qu’au niveau des couleurs. Néanmoins l’esprit général reste le même et le message parodique est plus que jamais présent.

La vraie singularité de l’affiche se trouve dans la scène principale de l’étreinte dans la baignoire. Le dessin est fidèle au modèle initial et la doublure de la cape est bien rouge sang. Mais si on regarde attentivement on s’aperçoit que l’expression du visage de Sharone Tate   a été complètement modifié 🙂 En effet sur ce visuel elle sourit et ne semble pas effrayée comme sur les autres affiches (comparer avec le visuel espagnol par exemple). Ainsi, le message de l’affiche s’en trouve radicalement changé et l’on passe de la victime horrifiée à la victime amusée voir consentante.

On peut ainsi multiplier les libertés prises par l’affichiste sur ce titre comme le dessin du cercueil et les motifs de la baignoire. Je laisse le soin à chacun de jouer à ce jeu enfantin avant de replonger dans l’histoire de cet excellent film, que l’on ne présente plus, avec les non moins brillants Roman Polanski, Jack MacGowran, Alfie Bass et Ferdy Mayne.

Le bal des vampires

Réalisé par Roman Polanski (1967). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Ce visuel de l’affiche espagnole (ressortie) est le plus courant pour ce titre : el baile de los vampiros 🙂

En effet, on retrouve sur les affiches de beaucoup de pays, cette composition en duo qui comprend :

  • en haut, la scène culte de l’enlèvement sauvage de la sublime Sharone Tate dans sa baignoire par l’ignoble Ferdy Mayne qui ravage l’aubergiste père de la victime Alfie Bass, attire en premier l’attention et donne le ton horrifique du film
  • en bas venant du château en fond, la farandole effrénée et excentrique, menée par le groupe d’échappés : Roman Polanski, sa promise et Jack MacGowran, amène la touche parodique de l’histoire

Le détail qui donne toute son originalité à cette affiche par rapport à celles avec le même visuel, se trouve dans la couleur de la doublure de la cape du vampire.

En effet sur la plupart des affiches elle est rouge sang, alors que sur l’affiche espagnole, Frank Frazetta décide de lui donner une couleur jaune partagée avec le titre. Cela n’a sans doute aucun rapport avec le drapeau espagnol, ainsi le mystère reste entier de ce choix singulier 😉

Le bal des vampires

Réalisé par Roman Polanski (1967). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Même si ces deux visuels sont très proches, il y a néanmoins de nombreuses différences entre l’affiche de ressortie ci-dessus et l’affichette ci-dessous de première sortie en salles.

Tout d’abord, la mention légale « Interdit aux moins de 13 ans » n’est présente que sur l’affichette originale.

On note aussi des différences dans les couleurs appliquées aux deux visuels. La pointe de couleur qui se remarque le plus, est certainement le bonnet gauche de la robe de la reine du bal.

En effet sa couleur bleue se distingue par rapport au reste des couleurs rouges qui dominent la composition. Je ne sais pas si cette touche a été peinte comme cela par Clément Hurel ou si c’était cette note dissonante résulte d’une erreur d’impression.

Dans les très nombreux visuels d’affiches sur ce titre, on retrouve l’affiche argentine qui reprend le dessin du bal mais emprunte le visuel du haut à une haute représentation.

Le couple de l’affiche française, constitué par le vampire (Ferdy Mayne) et la princesse (Sharone Tate), demeure l’image la plus parodique et naïve de toutes les variations autour du monde. L’apprécier ou pas, n’est plus qu’une histoire de goût : cuit, saignant ou bleu 😉

Roman Polanski, Jack MacGowran et Alfie Bass ont choisi, ils prendront du tartare de chiroptère 😉

La crypte du vampire

Réalisé par Camillo Mastrocinque (1964). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Cette affiche dévoile au spectateur, une fois entré dans la crypte, assez d’éléments pour lui donner envie de plonger dans cette histoire malgré le lieu inhospitalier 😉

Ce visuel, non signé, est composé de symboles qui installent une ambiance froide et angoissante propice au genre du film :

  • une herse en fond par laquelle entrent dans la pièce, des chauves-souris éclairées par une lumière jaune et verte irréelle
  •  à droite, l’imposant visage évanescent de Christopher Lee regarde avidement et de façon inquiétante, le personnage féminin du premier plan
  • l’oeil du spectateur est irrésistiblement attiré par la femme lascivement étendue sur une dalle de pierre tombale, entourée de deux chandeliers allumés

La mise en scène de la position de la jeune femme, couchée les pieds au fond et la tête vers nous, suggère qu’elle est offerte en offrande dans une cérémonie à venir et qu’elle nous regarde avec une expression envoûtée.

Sa tenue légère et provocante rouge, contraste avec le reste des couleurs froides qui l’entourent. Elle est la touche ardente et attirante dans cet univers glacé et sombre.

Même le squelette au fond à gauche, d’ordinaire très posé et calme, scrute avec envie cette créature sexy qui aiguise son appétit 😉

La composition de cette affiche ressemble beaucoup à celle du film l’orgie des vampires :

  • les chauves-souris dans le fond
  • le vampire à droite qui dévore du regard la jeune femme
  • la position inversée de sa victime offerte et sexy
  •  la pierre tombale cassée sur le même côté

Ces deux affiches côte à côte présentent une troublante ressemblance 🙂

Ce film sous-terrain compte parmi ses acteurs : Adriana Ambesi, Ursula Davis, José Campos, Vera Valmont et Nela Conju.

La crypte du vampire

Réalisé par Camillo Mastrocinque (1964). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Cette nouvelle affichette sur le thème des vampires, est signée par le dessinateur Piovano.

On peut noter la composition qui, bien que chargée, donne la part belle à une ambiance de château médiévale, de herse, de donjon et de ses habitants réguliers avec bail « éternel », bien commode en temps de crise 😉 Il faut ajouter une nuit bien sombre, des éclairs et une silhouette de pendu en ombre chinoise sur le mur en pierre pour obtenir une invitation colorée pour ce film d’horreur au style latin pur jus.

Il ne manquait plus que le châtelain avec une hallebarde campé derrière la demoiselle apeurée du premier plan. Mais que regarde Christopher Lee avec ce regard effrayé et cette posture de combattant prêt à se battre pour sauver sa vie ?

Pour le savoir, il faut passer à la caisse et payer son ticket pour oser accompagner Adriana Ambesi, Ursula Davis, José Campos, Vera Valmont et Nela Conju dans leurs aventures.

Minaccia occulta

Réalisé par Umberto Paolessi (1962). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Affiche italienne assez étonnante pour ce film un peu mystère car il n’y a pas beaucoup d’information sur ce film sur Internet : appel à toutes les bonnes âmes de lever le voile de fumée qui entoure cette chauve-souris bleue 😉

Avec Roberto Altavilla, Renzo Borrelli, Adolfo Lastretti et sur m’affiche mais pas dans IMDB Bela Lugosi : alors rêvons un peu 😉

La planète des vampires

Réalisé par Mario Bava (1965). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Très belle affiche allemande au dessin style BD avec quatre photos sur la partie supérieure et arborant des couleurs très stellaire pour cette scène de bataille entre humains et vampires pas très glamour mais plutôt repoussants 🙂 Bref une belle typographie planétaire rouge et jaune pour ce film de Vampire / Science Fiction avec Barry Sullivan, Norma Bengell, Angel Aranda et Evi Marandi.

Les temps sont durs pour Dracula

Réalisé par Clive Donner (1975). Toutes les informations sur ce film sur imdb

Très belle affiche signée Sciotti avec un dessin particulièrement réussi reprenant des symboles du mythe Dracula : lune, cape, château, victimes féminines (tout à fait bien dessinées d’ailleurs 😉 ) mais en y glissant des éléments de comédie : les filles en tenues de prostituées, une des filles recoud la cape toute rapiécée de Dracula, le chapeau noir miteux de Dracula…

Bref l’ambiance est annoncée pour cette comédie horrifique avec David Niven, Teresa Graves, Jennie Linden, Nicky Henson, Veronica Carlson, Linda Hayden et Peter Bayliss.

Dracula et ses femmes vampires

Réalisé par Dan Curtis (1974). Toutes les informations sur ce film sur Imdb

Voici l’affiche italienne de ce film « Il demone nero » qui se démarque complètement par rapport à l’affiche française par le style de son dessin avec une très jolie victime blonde dans une position des plus lascive 🙂 Dracula est lui plus en retrait toujours avec la main tendue prête à saisir sa proie 🙂 mais avec des couleurs rouges plus traditionnelle que la couleur verte de l’affiche française.

Avec Jack Palance (Dracula), Simon Ward, Pamela Brown  et Nigel Davenport.